SLIM de Sophie Bocquet au festival d'Avignon

Publié le par Les Editeurs Libres

 

sophie.jpgSLIM”, c’est lui, l’absent, ami d’enfance, premier amour… elle raconte leur amitié brutale, leur compétition absurde. Elle vit avec lui, comme avec un chien, compagnon fidèle. Elle parle de lui comme s’il s’agissait d’elle. C’est une histoire d’avant l’âge adulte, quand on est heureux de gueuler la nuit dans une rue où tout le monde dort, et qu’on se sent
invincible et totalement vulnérable, c’est pour ça qu’on gueule.

 

Extrait :
“On ne voulait pas trembler, ni rougir, on voulait s’habituer aux injures, aux mots qui blessent.
On s’installait l’un en face de l’autre et on s’insultait en gueulant pour se faire peur.
On s’insultait, et on continuait jusqu’à temps que les mots n’entrent plus dans notre cerveau, n’entrent même plus dans nos oreilles. Enculé, salopard, fils de putes…Une demi-heure par jour on faisait ça. Et puis il y a les mots qui donnent envie de pleurer : ma chérie, mon amour, je t’aime, je ne te quitterai jamais, je n’aimerai que toi toujours, tu es toute ma vie… à force d’être répétés les mots perdent peu à peu leur signification et la douleur qu’ils portent en eux disparaît. ” Sophie Bocquet

 

Chorégraphie / interprétation – Sophie Bocquet
Musique – Christophe Demarthe
Lumière – Nicolas Pigounides

 

Actuellement au Festival d'Avignon : Au théâtre de La condition des soies du 22 au 27 juillet à 10h.

Renseignements : 06 83 18 94 29/ diffusion.goldengirl@gmail.com

 

Publié dans Idées week end

Commenter cet article